Pourquoi le style d’un rédacteur est-il utile au référencement ?

Un professionnel,  quel que soit son champ de compétences, signe son travail, souvent à son insu, avec un style personnel, une touche, une patte… bref, une façon de travailler qui lui est propre. Que l’on soit autodidacte ou issu d’une formation officielle, développeur, rédacteur, graphiste ou référenceur, l’expérience forge le forgeron et la personnalité détermine la façon d’utiliser les outils de travail. Pensez-vous faire partie de ces professionnels démasqués contre leur gré ? Faut-il affirmer cette richesse auprès des clients ? Pourquoi le style a-t-il un impact positif sur le SEO ?

Inspirations, interprétations, créations

blog art inspiration planetes

L’inspiration universelle, image libre de droit, Pixabay

La naissance d’un style

Avant d’exercer votre métier, vous vous êtes formés, tout au long de votre vie, à ce que vous alliez devenir. Et cette formation passe par une phase d’apprentissage et de digestion de la base de données que votre cerveau a ingérées pendant votre enfance et votre scolarité.

  • Ce pool de connaissances, une fois compris, devient vos idées, votre matière première : il constitue votre inspiration.
  • L’inspiration, additionnée à la personnalité et au travail assidu, permet peu à peu de se détacher de l’enseignement pour s’approprier les informations emmagasinées, les modeler et finalement en faire sa propre interprétation.
  • Certaines personnalités ont besoin d’aller plus loin dans ce processus: ils créent de la matière unique, originale et inspirante.

Toutes ces étapes passent par un travail personnel, fait d’essais, d’auto-analyse, et d’auto-formation.

Si vous n’avez jamais pratiqué l’écriture en parallèle à votre parcours scolaire et universitaire, vous pourrez grâce à votre passion pour la lecture et la langue, avoir un français irréprochable dans la syntaxe, l’orthographe et la grammaire. Par contre, votre écriture ne se démarquera pas forcément de celle d’un autre, ce qui en soit, n’est pas dramatique pour honorer la plupart de vos commandes.

Le dictionnaire en ligne Larousse définit ainsi le style :

  • Qualité de quelque chose ou de quelqu’un qui présente des caractéristiques esthétiques, originales : Maison qui a du style.
  • Manière personnelle de pratiquer un sport, un art, définie par un ensemble de caractères : Le style d’un nageur

Wikipedia permet d’avoir encore une idée plus précise de la définition du style

  • en linguistique, le style est l’ensemble des procédés d’expression employés dans le discours ; il est l’objet d’étude de la stylistique ;
    • la rhétorique fait usage de figures de style.

Scribe ou artiste : où vous situez-vous ?

Le métier de rédacteur web étant très récent, vous êtes nombreux à revendiquer des parcours atypiques et des reconversions tardives, par choix ou par nécessité.

  • Une grande partie des rédacteurs web est issue d’un cursus journalistique, leurs avantages :
  1. Rigueur dans le traitement des informations.
  2. Grande capacité d’adaptation.
  3. Perfection syntaxique et sémantique.
  4.  Capacité à reformuler et restructurer un texte existant.
  • D’autres rédacteurs se sont convertis à la rédaction web en complément de leurs activités d’écrivain public, leurs qualités :
  1. Bonne écoute des attentes du client.
  2. Retranscription des informations fidèle au brief.
  3. Excellente maîtrise de la langue.
  • Une autre partie des rédacteurs web est constituée d’anciens juristes, d’enseignants et autres spécialités complémentaires, leurs atouts :
  1. Expertise dans au moins une thématique.
  2. Volonté farouche de se reconvertir.
  3. Confort financier.
  • Enfin il y a ceux qui présentent, en plus d’un de ces 3 profils, une trace notable de leur passion pour l’écriture, en ayant publié au moins un ouvrage au cours de leur parcours.

Quand on connaît les exigences des maisons d’édition, surtout des plus prestigieuses, pour publier un titre, tant en matière de structuration de la langue que de l’intérêt du sujet pour leur ligne éditoriale, le livre constitue une garantie d’expertise de l’utilisation du français, du style et de la créativité de son auteur.

Une étiquette…valorisante ?

Vous le savez tous, au fond, ce qui compte réellement lorsqu’on est freelance, ce sont les résultats et la satisfaction du client. Et c’est parfois lorsque votre client découvre que votre « style » accroît ses résultats d’analyse sémantique ou que votre créativité, combinée à votre branche principale de métier, lui a permis d’avoir des articles d’une qualité dépassant ses espoirs, qu’il dira désormais un grand oui à vos services !

Une affaire de sémantique

blog art style labyrynthe

Chaque choix détermine un sens à l’ensemble des chemins empruntés pour parvenir à une issue, image Pixabay, libre de droit

Qui sème du sens…

  • Il existe deux champs pour analyser un texte : la syntaxe (structure des phrases) et la sémantique (sens des mots).

Quelle que soit la discipline concernée, ces deux domaines constituent un socle au langage et des éléments à son analyse (programmation, rédaction, référencement…)

  • Dans l’analyse d’un texte, chaque mot-clé est associé à des lexicons (homonymes, synonymes, hyperonymes…), de sorte qu’il existe de multiples façons de tourner autour des mots principaux.

Plus le rédacteur jouira d’une facilité naturelle à créer un environnement sémantique satellite, gravitant autour d’un mot-clé initial, plus l’analyse de ses textes sera probante en terme de référencement.

  • L’unité d’étude de la sémantique est le sème, cet indice qui, parfois avec une seule lettre oriente le sens de lecture : GRAND (le lecteur imagine un homme ou un objet de taille supérieure à la moyenne)+E (le E féminise l’objet ou la personne « sujet » de l’adjectif) +S (le S du pluriel renvoie à un groupe, un nombre important d’objet ou de personne de grande taille).

Imaginez ainsi l’impact de vos fautes sur l’expérience du lecteur dont les pistes se brouillent à chaque mauvais accord semé !

Dans vos textes, tout fait donc sens (ou contre-sens) : le choix de vos synonymes (chaise – meuble – assise etc), l’utilisation d’homonymes (même prononciation, orthographe différente ex.  vert, verre, vert ou pot, peau etc), de paronymes (irruption – éruption, poison – poisson, accès – excès…), de figures de styles etc.

…Récolte la cohérence

  • Sens et cohérence constituent à eux deux une base solide pour assurer la qualité des contenus sur le web, mais aussi l’ergonomie des sites ou la stratégie de contenus et l’analyse des résultats.
  • Plus les contenus offrent du sens, plus le lecteur y trouve une cohérence, une clarté et donc un intérêt.
  • Et le lecteur aime la cohérence, il en raffole même… elle a tendance à faire chuter le taux de rebond des pages !

Bref, qui sème du sens dans son contenu, récolte la cohérence dans l’esprit du lecteur, la crédibilité dans le jugement des clients et la notoriété dans une démarche à long terme. Le sens, c’est bien sûr donner une signification au texte que vous écrivez, mais c’est aussi un homonyme du sens directionnel -amener le lecteur vers-… et votre style vous aidera à orienter, guider, expliquer, retranscrire et embarquer le lecteur dans votre proposition !

Dans la même optique, lisez ou relisez mon article créativité et rédaction web, un duo quo (vous) gagne !

À propos de La plume de Xénonhttps://laplume-seo-dexenon.comEx-pigiste, je suis à mon compte depuis 4 ans. Mon goût pour les mots et les jeux d'écriture font de moi une rédactrice orientée qualitatif.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s